Manon, de Brest à Lisbonne.

« Je suis arrivée au Portugal en voiture (un petit 16h de route !). Lorsque nous avons franchi la frontière, j’ai réalisé en écoutant la radio qu’en fait je n’arrivais à comprendre presque aucun mot en portugais, moi qui pensais me débrouiller avec mes quelques leçons Assimil et avec mon espagnol d’ex-étudiante en Argentine.
Pour s’intégrer : apprendre la langue du pays est indispensable. Et après un an : je comprends à peu près tout ce que les gens disent et j’arrive à avoir des discussions classiques !

Je travaille ici en tant que freelance dans le webmarketing. Mes clients sont majoritairement français et j’ai récemment signé mon premier contrat avec un client portugais. J’en suis assez fière car c’est pour moi un pas de plus pour m’intégrer localement.

En parallèle de cette activité, je me suis également lancée dans l’entrepreneuriat. L’écosystème s’y prête beaucoup à Lisbonne. Il y a une grande volonté de la ville de se dynamiser en attirant les entreprises et on y trouve une vraie douceur de vivre. Dans quoi ai-je entrepris ? Mon projet est né de mes expériences tumultueuses lors de mes nombreux déménagements. J’ai co-fondé la startup Les Cartons, pour faciliter la vente de meubles en ligne en créant des vide-appartements, idéal pour les expatriés ! Nous ouvrons notre plateforme en janvier!  »

➤ Sa bonne adresse à Lisbonne: Le Café da Garagem, il s’agit d’un théâtre avec un café en dessous et une belle vue sur Lisbonne.