Ronan, de Brest​ à Buenos Aires​.

« Poussé par mon besoin de grand large, je quitte Brest en 2008 pour parcourir l’Amérique du Sud durant huit mois, je traverse d’abord le Venezuela, puis je reste quelques semaines à Buenos Aires pour y apprendre l’espagnol avant de reprendre la route.
Suite à ce voyage, un court retour en France s’impose mais très vite je décide de revenir en Argentine où je m’installe en 2009.
Après 13 années passées dans la distribution de boissons en Bretagne, notamment de bières artisanales, c’est tout naturellement que je m’intéresse aux vins argentins. La rencontre avec Marc Zunino en 2011 va bousculer les choses. Ensemble nous créons la Bodega Marco Zunino​ à San Rafael – Mendoza. Nous sommes partis de zéro et avons construit la Bodega : c’est ainsi qu’on appelle un chai en Argentine. La Bodega se situe dans la principale région viticole du pays. Pour gagner en force et en compétences, nous nous sommes associés au fil du temps avec 2 autres français, dont Yann Falc’hun, breton que je rencontre à Buenos Aires.
C’est une affaire qui marche, les vins que nous produisons se vendent surtout à l’export, particulièrement aux États Unis, en France et en Chine.
Aujourd’hui je travaille depuis nos bureaux de Buenos Aires. C’est une ville que j’aime beaucoup, haute en couleur et où la communauté française est très soudée. »

➤ Sa bonne adresse à Buenos Aires : la Pulpería Quilapán​, une ancienne maison rénovée à la mode d’une « pulperia » (un restaurant – épicerie – bar) typique à Buenos Aires. Elle est tenue par des français et l’endroit est incroyable !